• Contre les frelons asiatiques, faites des pièges dès maintenant !


Le frelon asiatique peut causer d’importants dégâts tant sur l’écosystème que sur les hommes. Son nid est le plus souvent situé en haut des arbres mais il peut aussi se nicher dans les haies, les avant toits, les chevrons ou encore au ras du sol. Véritables prédateurs pour les autres insectes notamment les abeilles, ils peuvent complètement bouleverser l’écosystème d’un jardin et avoir des répercussions en chaîne sur toute une ville et plus. Ils sont aussi potentiellement dangereux pour l’homme. En effet, il suffit de s’approcher d’un nid à mois de 5 mètres pour déclencher une attaque de frelons. Les piqûres peuvent, dans certains cas, êtres mortelles.

Des frelons asiatiques qui prolifèrent.

En 2013, 850 nids de frelons asiatiques étaient recensés sur la Loire Atlantique. La vigilance de tous est requise. Si vous pensez avoir localisé un nid de frelons asiatiques, il est indispensable de contacter la Fédération des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de Loire Atlantique (FDGFON) au 02 40 36 87 79 qui se chargera de faire les démarches nécessaire pour la destruction du nid.

Contre les frelons asiatiques, faites des pièges dès maintenant !

Un piège simple peut être réalisé à partir d’une bouteille en plastique vide (1,25 litre, 1,5 litre, 2 litres) coupée au tiers supérieur et dont la partie haute sera placée à l’envers (et fixée par deux agrafes) pour faire entonnoir.

Pour permettre aux petits insectes non ciblés de s’échapper, faites des petits trous (environ 5mm) avec un bout de fil de fer chauffé.

Au fond de cette bouteille, versez :

  • un verre de bière brune de préférence,
  • un verre de vin blanc (qui repousse les abeilles),
  • un trait de sirop (cassis ou framboise...).

Ce piège peut-être suspendu à un arbre, de préférence au soleil, à une hauteur de 1,50m ou 2 mètres (pour une bonne surveillance). Il peut également être placé sur un balcon.

Plus on met de pièges, même sur un petit terrain, plus on augmente les chances de capture.

Jusqu’au 1er mai, vous pouvez ainsi piéger des reines fondatrices de colonies de frelons asiatiques. Passée cette période, vous risquez de capturer de nombreuses espèces autochtones (frelons jaunes, guêpes...). Il vaudra donc mieux retirer vos pièges.

Chaque fondatrice piégée = un nid en moins !!!

Faites-le savoir autour de vous !

Le cycle du frelon.

Il se décline en 4 phases :

  • Phase n° 1  : piégeage des fondatrices (de mi-février à mi-avril)

Les fondatrices sortent de leur refuge d’hiver. Elles s’alimentent et chacune d’elles recherchent un endroit pour construire un nid.

  • Phase n° 2 : recherche de nids primaires (de mi-avril à fin juin)

Le jeune nid est au départ sphérique avec une ouverture unique en dessous. La reine bâtit les premières cellules et pond des oeufs qui donneront tous des ouvrières.

  • Phase n° 3  : recherche de nids secondaires (de juillet à mi-octobre)

La colonie se développe et le nid augmente de volume. Le nid est composé de bois pourris. La reine ne sort plus et se consacre à la ponte. Les ouvrières bâtissent et rapportent des proies pour nourrir le couvain et des substances sucrées pour les adultes restés au nid.

  • Phase n° 4  : la chasse aux fondatrices (de mi-octobre à fin novembre)

Les sexués émergent du nid et s’envolent pour s’accoupler. Le nid est le plus souvent en haut d’un arbre, dans un buisson, sous les charpentes, rebords de toits, vérandas et même au sol. Les mâles et les ouvrières ne passent pas l’hiver et seules les futures reines survivent et cherchent un abri pour l’hiver. Le nid d’hiver est abandonné.



Mairie de La Grigonnais - 3, rue de l’abbé Merel - 44170 La Grigonnais
Tel : 02 40 51 36 61 / Fax : 02 40 51 31 71 / mairie@lagrigonnais.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30 - Fermé le jeudi

Mentions légales - Site fonctionnant sous Spip